L’IMPACT DU WARRANTAGE:TENTATIVE D’EVALUATION SUR LE BIEN-ETRE SOCIOECONOMIQUE DES MENAGES BENEFICIAIRES DES PROVINCES DU TUY ET IOBA, AU BURKINA FASO.



L’IMPACT DU WARRANTAGE:TENTATIVE D’EVALUATION SUR LE BIEN-ETRE SOCIOECONOMIQUE DES MENAGES BENEFICIAIRES DES PROVINCES DU TUY ET IOBA, AU BURKINA FASO.

Auteur:
Laura Pala

Résumé
La présente étude se propose de se pencher sur l’expérience du warrantage menée par la Coopérative de Prestation de Services Agricoles (COPSA-C) dans le Sud Ouest du Burkina Faso. Egalement connue sous le nom de « Coobsa » – qui signifie « cultiver est mieux » en langue Dagara –, la COPSA-C est une coopérative active dans les Provinces du Tuy et du Ioba, et qui compte aujourd’hui plus de 2.500 membres. Créée en 2009, la coopérative se donne comme principales missions d’offrir des services agricoles adaptés aux besoins de ses membres (approvisionnement en intrants, encadrement technique, commercialisation de la production, warrantage, etc.), d’améliorer les conditions économiques et la sécurité alimentaire des membres, ainsi que de renforcer la structuration et l’organisation des producteurs.
Appuyée par l’ONG italienne CISV – Comunità Impegno Servizio Volontario – la COPSA-C s’est lancée en 2007 dans la mise en oeuvre d’un programme de warrantage. Dans le cadre de ce nouveau volet, la CISV a joué un important rôle aux premiers stades de son développement, en accompagnant et en suivant les différentes phases de mise en oeuvre du mécanisme dans la région. Après un fort investissement au cours des deux premières campagnes agricoles, la CISV s’est progressivement désengagée, afin de laisser entièrement place à la COPSA-C. Depuis 2009, la coopérative gère le warrantage de manière autonome en partenariat avec l’URCPSO (Union Régionale des Caisses Populaires du Sud-Ouest). Lors de la campagne 2010-2011, le montant total de crédits warrantés octroyés par l’URCPSO dans la zone s’élevait à 21.709.760 francs CFA, soit un peu plus de 33.000 euros.
L’étude de l’expérience du warrantage conduite par la COPSA-C s’inscrit dans le cadre de l’Action menée conjointement par la COPSA-C, la CISV, la Coopération Suisse et la FAO Niger, et qui vise à promouvoir le warrantage comme instrument de lutte contre l’insécurité alimentaire en zone rurale, en garantissant l’accessibilité de ce mécanisme aux plus démunis. Cet objectif s’est concrètement traduit par la mise en oeuvre du projet de « Mise en place d’un centre d’info-formation sur le warrantage dans le Sud Ouest du Burkina Faso », qui vise à favoriser l’échange d’expériences et la mise en commun des bonnes pratiques en matière de warrantage, et dont la présente étude se veut être une contribution.

Télécharger le PDF